DVD Hoang Sa Vietnam La meutrissure & Les Chevaliers des Sables Jaunes

Deux films de André Menras

réunis sur un DVD édition spéciale

Deux pavés dans la mare de l’omerta que ces documents uniques, aucun réalisateur n’ayant jusqu’ici été autorisé à filmer les pêcheurs-plongeurs viêtnamiens dans cet archipel du Viêtnam interdit par la Chine.

 

Aucun documentaire n’a pu ainsi donner la parole aux veuves en détresse pudiquement ignorées et aux pêcheurs agressés et meurtris.

 

Deux appels au sursaut solidaire de la communauté internationale

 
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 2
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 12
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 1
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 3
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 5
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 7
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 9
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 6
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 8
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 10
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 11
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 4
LES CHEVALIERS DES SABLES JAUNES - extrait 13

Film 1

Les Chevaliers des Sables Jaunes

Durée : 25 minutes

Format : 16/9

Année : 2017

Audio : français et viêtnamien

Sous-titres : anglais, chinois et tchèque

Ils sont 15 à prendre la mer sur un bateau à coque de bois fraîchement réparée après un récent éperonnage, avec un moteur fragile souvent en surchauffe et des mastodontes chinois carénés d’acier à proximité. Pour chaque homme, quatre heures par nuit à chasser plusieurs dizaines de mètres sous l’eau, en respirant l’air chaud fourni par le compresseur dans la cale.

 

Seuls, à plusieurs centaines de kilomètres de la côte, sans aucun moyen technique contre les accidents de décompression et loin de tout secours. Avec l’extrême fatigue qui s’accumule au fil des jours, accentuée par les violents caprices de la mer.

«Ce film témoin est le fruit d’un périple de 1000 km et de 27 jours avec un équipage de jeunes pêcheurs-plongeurs du village de Bình Châu, province de Quảng Ngãi, au centre du Viêtnam. Un appareil photo, un carnet de notes et beaucoup de complicité avec ces hommes durs à la douleur et solides face au danger.

 

Le départ s’est organisé dans une étrange atmosphère de clandestinité où j’ai été guidé, caché, protégé par ces familles pauvres, comme un guérillero pendant la résistance à l’occupant, ma situation ainsi que la leur étant illégales selon le code de la pêche viêtnamien. Mais ma fierté, et la leur plus encore, n’est pas d’avoir bravé l’interdit des autorités, bien au contraire. Notre fierté est d’avoir affirmé ensemble dans cette zone à hauts risques, des droits fondamentaux à la vie, au travail et nos droits citoyens à la souveraineté.

 

Notre retour, de nuit, fut tout aussi épique : débarqué au large dans un coracle poussif qui prenait l’eau, soulagé de mes bagages par des femmes de pêcheurs qui m’attendaient l’eau jusqu‘au ventre, escorté par elles du rivage à une demeure voisine et conduit à moto vers un lieu reculé, hors des regards indiscrets, pour mes premières heures de mal de terre.  «Bác Hai», l’oncle numéro 2, était sain et sauf, mis à part une épaule plusieurs fois luxée.

 

Pourquoi "les chevaliers" ? Parce que ces hommes à la noblesse tranquille face au danger naturel ou humain sont de vrais aristocrates de la mer. Cette musique viêtnamienne naturellement diffusée sur le pont alors qu’ils pêchent à 35 mètres sous l’eau entourés de bateaux chinois à l’endroit même où ils ont été agressés seulement quelques mois plus tôt, à 7 milles à peine de l’île militarisée de Lincoln, restera à jamais gravée dans mon souvenir».

André Menras

Extrait :
Le film :
LA MEURTRISSURE - extrait 14
LA MEURTRISSURE - extrait 11
LA MEURTRISSURE - extrait 12
LA MEURTRISSURE - extrait 9
LA MEURTRISSURE - extrait 6
LA MEURTRISSURE - extrait 8
LA MEURTRISSURE - extrait 10
LA MEURTRISSURE - extrait 7
LA MEURTRISSURE - extrait 5
LA MEURTRISSURE - extrait 13
LA MEURTRISSURE - extrait 1
LA MEURTRISSURE - extrait 3
LA MEURTRISSURE - extrait 2
LA MEURTRISSURE - extrait 4
 

Film 2

La Meurtrissure

 

 

Durée : 60 minutes

Format : 4/3

Année : 2010

Audio : français et viêtnamien

Sous-titres : anglais et chinois

Depuis la nuit des temps, pêcheurs et marins fréquentent l'archipel des Paracels (Hoang Sa) au large des côtes du centre du Viêtnam. Depuis des siècles, l'empire d'Annam puis le Viêtnam y affirment leur souveraineté. Mais depuis 1974, la marine de guerre chinoise occupe ces îles et leur espace maritime.

 

Du coup, les pêcheurs viêtnamiens locaux sont piégés dans un conflit de souveraineté à dimension géostratégique. «Certains ont été pris en otages par les militaires chinois, d’autres se sont fait confisquer leurs prises ou détruire leur bateau. Certains ont même été tués par balle !» explique André Menras. Ce réalisateur franco-viêtnamien a mené l’enquête. Il a interrogé «ces héros ordinaires qui continuent à partir à la pêche, tant par nécessité que par fierté».

 

Il a filmé leur détresse et la solitude des veuves. Au désespoir des habitants de la région, peu à peu, les chalutiers viêtnamiens cèdent du terrain et sont remplacés par des chalutiers chinois escortés de vaisseaux de guerre.

«"La meurtrissure" égrène les témoignages de pêcheurs et de veuves racontant les attaques de bateaux viêtnamiens par la marine chinoise, l'emprisonnement des équipages et leur libération contre rançon». L’Express.

 

«Ce documentaire est un hommage à ces hommes et à leurs familles qui ne disposent même pas des ressources nécessaires pour honorer leurs morts». La Marseillaise.

Extrait :
Le film :

Contenu du DVD

 

Film 1 : Les Chevaliers des Sables Jaunes

- Durée : 25 minutes

- Format : 16/9 compatible 4/3

- Année : 2017

Film 2 : La Meurtrissure

- Durée : 60 minutes

- Format : 4/3

- Année : 2010

Langues :

- Menus : français, viêtnamien, anglais, chinois

- Audio : français, viêtnamien

- Sous-titres : anglais, chinois, tchèque

50% des droits d'auteur sont reversés

au fonds de solidarité avec les pêcheurs agressés par la Chine.